Peptides

Peptides et soin anti-âge : la molécule très en vogue

Les peptides sont des molécules très en vogue en cosmétique. Leur activité puissante et leurs très nombreuses propriétés biologiques, en ont fait des ingrédients de choix des soins de la peau. Anti-âge, éclaircissant, cicatrisant… voici tout ce que vous devez savoir sur les peptides et leurs vertus cosmétiques.


Quels sont les bienfaits des peptides ?

Ils ont une activité cellulaire puissante préservant la qualité et la jeunesse de l’épiderme. Leur champ d’action est quasiment aussi vaste que leur nombre.

Anti-âge

La substance chimique est très prisée dans la lutte contre le vieillissement cutané. Elle agit généralement sur la synthèse de collagène (comme le tripeptide-2) ou d’acide hyaluronique pour lisser les ridules, favoriser l’hydratation, raffermir les tissus. Certains peptides synthétiques dérivés d’extrait de venin de vipère ont un effet « Botox like ». Ils agissent sur les muscles des rides pour les tonifier et ralentir l’apparition des rides.

 

Peptides 1

Régénérant

En favorisant la production de collagène, certains polymères améliorent la régénération de la matrice extracellulaire : c’est le cas par exemple du tripeptide GHK-Cu (ou Copper peptide).

Hydratant

Les peptides à base de kératine en améliorant les niveaux d’hydratation et d’élasticité de peau favorisent la réparation des cheveux et de l’épiderme. Le Palmitoyl pentapeptide-4 aurait notamment la capacité d’augmenter fortement le taux de collagène dans la peau.

Eclaircissant

Les peptides sont souvent utilisés pour leur activité dépigmentante. Certains ont la capacité de bloquer la synthèse de mélanine (responsable de la pigmentation de la peau), ils ralentissent la formation des taches pigmentaires et peuvent les estomper.

Apaisant

Le peptide Neurosensine a quant à lui des effets anti-inflammatoires et peut calmer les irritants et la sensibilité cutanée.

Parmi les nombreuses autres indications cosmétiques de ces actifs, on retrouve des propriétés lipolytiques, anti-oxydantes, cicatrisantes, exfoliantes… Il existe quasiment un peptide pour chaque indication cutanée.

Le saviez-vous ?

Si certains peptides ont un effet éclaircissant et sont prisés pour leur action sur les taches pigmentaires, d’autres (des agonistes de l’hormone mélanocortine) à l‘inverse peuvent accélérer le bronzage en stimulant la dispersion de la mélanine dans la couche cornée.

Quelle est l’utilité des peptides en cosmétique ?

En application topique, à très faibles doses, l’activité très puissante de ces polymères n’est plus à démontrer. Ils ont le pouvoir de modifier l’activité cellulaire avec pour conséquence de revitaliser la peau, la rendre plus résistante. C’est pourquoi ils se sont imposés comme des actifs incontournables en anti-âge.

Pour assurer leur stabilité, leur solubilité et leur capacité de pénétration, les laboratoires utilisent généralement des molécules synthétisées, dérivées de peptides naturels.

Quelques exemples de peptides utilisés en cosmétique :

  • Tripeptide-1
  • Palmitoyl Tripeptide-1
  • Palmitoyl Tetrapeptide-7
  • Palmitoyl Hexapeptide-12 
  • Myristoyl Hexapeptide-16
  • Myristoyl Pentapeptide-17
  • Hexanoyl Dipeptide-3 Norleucine Acetate
  • Azelaoyl Bis-Dipeptide-10

Le saviez-vous ?

Les peptides sont comme les acides aminés des constituants naturels de la peau et présentent des similitudes avec cette dernière. Ils sont par conséquent très bien tolérés par l’épiderme, d’autant plus, qu’ils sont présents dans les formulations à des doses quasiment
infinitésimales
.

Quel soin à base de peptides choisir ?

De manière générale, les polypeptides seront plus efficaces dans une crème ou un sérum que dans un produit à rincer. Par ailleurs, ces molécules fragiles doivent être stabilisées dans la formule pour ne pas continuer à se dégrader.

A noter, elles ne pénètrent pas l’épiderme et elles doivent en conséquence être accompagnées d’autres actifs « vecteurs » qui leur feront passer la barrière épidermique. Si elles restent à la surface de la peau, pas de bénéfices possibles. Les formules concentrées et légères comme les sérums sont plus adaptées que les crèmes hydratantes.

Enfin pour faire le bon choix, il faut opter pour des peptides en fonction de ses objectifs : des pentapeptides pour stimuler une nouvelle croissance collagénique ; des hexapeptides pour atténuer les rides ; le palmitoyl oligopeptide pour favoriser la production de collagène et d’acide hyaluronique et/ou pour protéger la peau des méfaits des rayons UV ; les peptides de cuivre pour booster la régénération et la cicatrisation et améliorer l’élasticité et la fermeté cutanées.

Les caractéristiques des peptides

Nom INCI
Peptide
Synonymes
Peptide, « petite protéine »
Origine
Synthétique
Forme(s) galénique(s) usuelles
Crème, masque, sérum…
Fonction ou Propriétés cosmétiques
Agent d’entretien de la peau, Agent de protection de la peau, Conditionneur capillaire, antioxydant, Humectant

Qu’est-ce qu’un peptide ?

  • Définition : Un peptide est une substance chimique constituée d’un enchaînement de plusieurs acides aminés (de 2 à quelques dizaines), alors appelés dipeptides ou tripeptides quand la chaîne comporte 2 ou 3 acides aminés. Ils peuvent être d’origine synthétique ou naturelle et interviennent dans de très nombreuses fonctions biologiques, comme l’activation de la synthèse de certaines molécules (le collagène par exemple dans les fibroblastes). En cosmétique, ce sont des actifs très efficaces à des doses infimes. Il en existe une très grande variété.
  • Composition : Les peptides sont constitués d’un certain nombre acides aminés.

Le saviez-vous ?

C’est au niveau de la couche cornée que le peptide (ou polymère court) se retrouve en plus grande concentration.

Quelle est la différence entre un peptide et une protéine ?

Tout comme la protéine, le peptide est formé d’une chaîne d’acides aminés. Ce qui les différencie est la longueur de cette chaîne : au-delà d’une dizaine d’acides aminés constituants cet enchaînement linéaire, il est plutôt question de protéine ou de polypeptides (lipoprotéine, glycoprotéine). C’est pourquoi les peptides à chaine courte sont parfois appelés « petite protéine« .

Le saviez-vous ?

La séquence peptidique (ordre d’enchaînement des acides aminés dans la chaîne) a toute son importance. Elle détermine l’activité du peptide. Par exemple, un peptide GHK a une action sur la synthèse de collagène et d’élastine ainsi que sur la fonction soutient des fibroblastes dans le derme quand un peptide GKH a une action lipolytique (dégradation des graisses).

Qu’est-ce qu’un oligopeptide ?

Un oligopeptide est un peptide composé de 2 à 20 acides aminés, aussi appelé polypeptide. Ils sont biocompatibles avec les cheveux et la peau et non irritants. Certains servent d’agent nettoyant et de tensioactif quand d’autres ont une action sur les rides (de la patte d’oie notamment). En 2002, lors du Congrès mondial de la dermatologie, les professionnels assuraient que leur action était plus efficace et plus rapide que celle de la vitamine C et du rétinol.

Sources

  • www.regard-sur-les-cosmetiques.fr
  • L’observatoire des Cosmétiques
  • www.cosmetic-valley.com
  • Cosmeceuticals and peptides. Zhang L, Clin Dermatol. 2009 Sep-Oct
Acide ascorbique 3
Nathalie
Diplômée d’un BP de préparatrice en pharmacie
Je conseille aussi les peptides par voie orale aux sportifs. Ils favorisent l’élimination des toxines, la récupération et aident à réduire la fatigue.
Partagez