Oxyde de zinc

L'Oxyde de zinc : l'allié des peaux à problèmes

L’oxyde de zinc est un pigment blanc mat utilisé en cosmétique comme colorant dans le maquillage, pour traiter les peaux à problèmes, sensibles ou irritées. Il entre également dans la formulation des crèmes solaires comme filtre anti-UV.

Purifiant, antibactérien, anti-UV, matifiant, le minéral présente plus d’un atout même si son utilisation demande quelques précautions d’usage.


Quels sont les bienfaits de l’oxyde de zinc ?

L’oxyde de zinc est un ingrédient très répandu dans l’univers de la beauté. Il est présent dans les crèmes protectrices solaires, après-soleil, lotions purifiantes, déodorants, maquillage, soins apaisants… De nombreuses utilisations pour de nombreuses propriétés :

Apaisant

Le minéral calme les rougeurs, l’inflammation des peaux irritées, fragilisées, délicates. Considéré comme safe, il est autorisé dans les soins pour bébé et entre notamment dans la composition du talc. Il absorbe l’humidité formée dans la couche et limite les irritations.

Antibactérien, antiseptique

Antibactérien naturel, l’oxyde de zinc est très utile pour lutter contre la prolifération des bactéries sur les peaux à tendance grasse et acnéique. Il convient parfaitement pour les soins anti-boutons. Assainissant et purifiant, il est par ailleurs tout indiqué pour soigner les peaux jeunes, les peaux à problèmes et pour réguler la production de sébum. Il entre également dans la formulation de produits capillaires pour assainir les cuirs chevelus gras et les shampoings antipelliculaires.

 

Oxyde de zinc 1

Protecteur anti-UV

Les propriétés anti-UV de l’oxyde de zinc sont largement reconnues. Sa forte capacité d’absorption des rayons ultraviolets (avec l’oxyde de titane) en a fait un actif prisé pour les écrans solaires adultes et enfants. Comment le minéral arrive-t-il à faire barrière aux rayons UV ? Il forme un film réflecteur protecteur à la surface de la peau qui réfléchit les rayons UV. Il est responsable de la fine pellicule blanche laissée sur la peau lors de l’application de la crème solaire.

A noter, si le minéral est autorisé dans les protections solaires bio pour remplacer les filtres chimiques (dits organiques), il y est toutefois interdit sous la forme de nanoparticules.

Le saviez-vous ?

L’utilisation d’oxyde de zinc dans les filtres UV est très récente. Elle n’a été autorisée qu’en avril 2016 à certaines conditions : la concentration maximale dans le produit fini ne doit pas excéder 25%. Et en tant qu’actif, il doit être indiqué sous le nom Zinc Oxide dans la liste INCI.

Anti-odeur, déodorant

L’oxyde de zinc est également utilisé dans la fabrication des déodorants. Il a en effet la capacité de neutraliser les productions acides et de détruire un grand nombre de bactéries présentes dans la transpiration et qui une fois en contact de la peau sont responsables des mauvaises odeurs.


Matifiant et couvrant

L’oxyda de sinc est un pigment blanc mat à la couvrance naturelle très intéressante. Il sert de base couvrante dans de nombreux produits de maquillage : poudres libres et compactes, fonds de teint, fards à paupières, rouges à lèvres… Il est par ailleurs utilisé dans les nettoyants et crèmes de jour et de nuit pour matifier les peaux grasses (en absorbant le sébum) et pour masquer les imperfections.

Les indications les plus courantes pour l’oxyde de zinc

  • Peaux sensibles, sujettes à inconfort
  • Peaux à tendance atopique
  • Peaux à imperfections

Zinc & alimentation

Le zinc se trouve à l’état naturel dans certains aliments comme les huîtres, le germe de blé grillé, le foie de veau, les shiitakes séchés, les lentilles, le boeuf. L’oligo-élément intervient dans la synthèse de l’ADN et joue un rôle important les processus immunitaires. Son effet anti-inflammatoire aide à réguler l’acné. En cas de problème de peau grasse, n’hésitez pas à mettre au menu des aliments riches en zinc.

Quelle est l’utilité de l’oxyde de zinc en cosmétique ?

Les propriétés cicatrisantes, antibactériennes, assainissantes de l’oxyde de zinc sont reconnues et très appréciées en cosmétologie. Le minéral est intégré aux soins pour peaux à problèmes ou souffrant d’eczéma. En maquillage, il est utilisé comme pigment blanc et comme agent matifiant dans les poudres et fonds de teint. La poudre blanche entre aussi dans la formulation de nombreuses crèmes solaires (y compris bio) pour sa capacité à refléter les rayons UV.

Le saviez-vous ?

L’oxyde de zinc est autorisé dans tous les produits cosmétiques. Quand il est employé comme colorant, il doit alors apparaître dans la liste INCI sous l’appellation CI 77947.

Quelle concentration  dans ma crème à base d’oxyde de zinc ?

La concentration de l’oxyde de zinc varie selon le produit auquel il est intégré. Une crème peut en contenir 2 % quand un déo peut en contenir jusqu’à 10 %.

L’oxyde de zinc présente-t-il un danger ?

L’oxyde de zinc sous forme de nanoparticules a mauvaise presse. Ces dernières sont en effet accusées de pénétrer la barrière cutanée et de s’accumuler dans l’organisme. Elles sont soupçonnées d’être toxiques. L’Afssaps estimait dans un rapport de 2011 que la pénétration de nanoparticules d’oxyde de zinc se limitait aux couches superficielles de l’épiderme sain et que leurs effets potentiellement toxiques et cancérogènes ne devraient pas poser problème. Par ailleurs, en septembre 2014, le Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs  estimait que l’utilisation d’oxyde de zinc en tant que colorant, sous forme non-nano non enrobée, dans des cosmétiques à visée cutanée était sans danger. Toutefois, la question de leur application sur peau lésée (après un coup de soleil, cosmétique irritant, dermatite…) est soulevée. Autre source d’inquiétudes, l’inhalation de particules de monoxyde de zinc provoque des inflammations pulmonaires. Il est recommandé d’utiliser les soins en contenant dans des lieux aérés. Pour aller plus loin concernant la réglementation liée à l’utilisation de l’oxyde de zinc : https://bit.ly/376PU87.

Le saviez-vous ?

Est considéré comme nanoparticule, une particule dont le diamètre est compris entre 1 et 100 nanomètres (un nanomètre est égal à un milliardième de mètre).

Recommandations d’usage

L’oxyde de zinc est un produit pulvérulent qui ne doit pas être utilisé près d’une source de ventilation. Il est interdit dans les cosmétiques en sprays depuis 2018. Il est par ailleurs déconseillé d’appliquer de l’oxyde de zinc sous forme de nanoparticules sur peau lésée ou sur le visage pour limiter les risques de pénétration des nanoparticules.

Les caractéristiques de l’oxyde de zinc

Nom INCI
Zinc oxide
Synonymes
Zinc oxide (nano), zinc, Blanc de zinc, Monoxyde de zinc
Origine
Minérale
Ph. Eur. Name
Zinci oxidum
N° CAS
1314-13-2
Forme(s) galénique(s) usuelles
Poudre, crème
Fonction ou Propriétés cosmétiques
Acné et capillaire (Source CA), Agent de foisonnement, Agent de protection de la peau, Absorbant UV, Colorant blanc

Qu’est-ce que l’oxyde de zinc ?

  • Définition : L’oxyde de zinc est un composé chimique blanc pratiquement inerte. Cette poudre très couvrante est extraite du minerai de zinc pur, sa formule est ZnO. Au XIXème siècle déjà, les pharmaciens chimistes utilisaient ses propriétés antibactériennes et antiseptiques pour des préparations médicales ou d’hygiène. Aujourd’hui, sa forte capacité d’absorption des rayons UV en fait un ingrédient incontournable des crèmes solaires. Il entre aussi dans la formulation du talc pour bébé.

Il se présente généralement sous la forme d’une poudre blanche, ce qui lui vaut d’être aussi appelé « blanc de zinc ». Il se trouve à l’état naturel sous forme de zincite ou peut être synthétisé.

  • Composition : Ce corps ionique est composé de cations Zn et d’anions O.

Propriétés chimiques

Formule brute

ZnO

Masse molaire

81,38

Sources

  • L’Observatoire des cosmétiques
  • Commission Européenne, Santé et Consommateurs
  • Cosmebio
  • ToxNet
  • Premium Beauty News
  • legifrance.gouv.fr
  • Risk assessment of zinc oxide, a cosmetic ingredient used as a UV filter of sunscreens. Kim KB. J Toxicol Environ Health B Crit Rev. 2017
  • The role of zinc in the treatment of acne: A review of the literature. Cervantes J. Dermatol Ther. 2018 Jan
Acide ascorbique 3
Nathalie
Diplômée d’un BP de préparatrice en pharmacie
Partagez