Mélatonine

La mélatonine : pourquoi et comment l’utiliser ?

Origine : synthèse chimique – Type : fabrication en laboratoire

La mélatonine est avant tout une hormone naturellement présente et synthétisée par l’organisme. C’est elle qui permet à notre corps d’enchaîner des cycles de veille et de sommeil, essentiels à son bon fonctionnement. Si elle est sécrétée en quantité suffisante et au bon moment, alors tout va bien. Mais dans certaines circonstances, sa production est insuffisante. Dans ce cas, il peut être pertinent de se complémenter en mélatonine de synthèse, qui existe sous différentes formes. Dans quel contexte la mélatonine de synthèse est-elle intéressante ? Quelle quantité prendre ? Quels effets en attendre ? C’est ce que nous allons découvrir.


Pourquoi la mélatonine améliore le sommeil ?

La mélatonine est secrétée naturellement par notre corps. C’est l’hormone qui permet de réguler l’alternance de nos phases de sommeil et d’éveil. 

En cas de changement de rythme de vie

Parfois, notre rythme biologique et naturel de sommeil est perturbé. Cela est souvent dû à une modification de notre environnement : travail de nuit, déplacement à l’étranger avec décalage horaire, nuits avec un nouveau-né…

La mélatonine n’est alors plus sécrétée en quantité suffisante par notre corps, ce qui entraîne des troubles du sommeil.

À cause du stress

Les problèmes de sommeil sont aussi souvent liés au stress : problème personnel ou professionnel, rythme de vie intense, changement de vie, maladie aiguë ou chronique… Là encore, notre organisme n’arrive plus à produire correctement et suffisamment la mélatonine.

Un apport en mélatonine durant ces phases de la vie peut aider à retrouver un rythme de sommeil et d’éveil plus naturel.

Comment la mélatonine agit sur les insomnies ?

Concrètement, la prise de mélatonine peut permettre de supprimer ou diminuer les insomnies. Mais qu’entend-on précisément par insomnie, et sur quoi peut agir la mélatonine ?

Les endormissements tardifs

L’insomnie se manifeste parfois par une extrême difficulté à s’endormir (liée au stress, à une charge mentale ou bien à l’usage d’écran trop tardif). Au lieu de mettre quelques minutes ou dizaines de minutes pour s’endormir, l’insomniaque cherche le sommeil pendant plusieurs heures. L’endormissement se fait alors souvent vers 2 heures du matin.

Plus le temps passe, et plus il est difficile de s’endormir. Cela fait naître de l’appréhension pour les nuits suivantes, durant lesquelles le sommeil est toujours plus difficile à trouver.

Le risque ? Une somnolence la journée, une difficulté à se lever, et un décalage progressif avec le monde extérieur.

Dans ce cas, la consommation de mélatonine peut accélérer l’endormissement.

Les réveils nocturnes

Certaines personnes insomniaques n’ont pas de difficultés pour s’endormir. Leur problématique est différente : elles se réveillent la nuit. Et c’est à ce moment-là qu’elles rencontrent des problèmes pour se rendormir. Parfois, elles n’ont pas de problème pour se rendormir, mais les réveils sont tellement fréquents que leur nuit « hachée » ne permet pas à leur organisme de se reposer suffisamment.

Là encore, une prise adaptée de mélatonine peut permettre d’améliorer ces troubles du sommeil qui altèrent la qualité de vie et la santé physique et mentale.

Mélatonine 1

Comment optimiser le rythme veille-sommeil ?

D’autres personnes n’ont pas d’endormissement tardif ou de réveils nocturnes. Pourtant, elles souffrent de troubles du sommeil. Il s’agit des personnes qui ont un rythme veille-sommeil irrégulier.

Pourquoi est-ce problématique ?

Le sommeil haché ne permet pas de récupérer correctement. En effet, les phases de sommeil profond ne sont pas assez nombreuses. Or, elles sont indispensables pour permettre au corps de se régénérer. 

Cela peut conduire à l’adoption de mauvaises hygiènes alimentaires, à des pertes de mémoire, ou encore à une plus grande fatigabilité physique ou cognitive.

Mélatonine 2

 

Qui est concerné ?

Ce sont principalement les personnes âgées qui sont concernées. Avec le vieillissement, notre sommeil change. Il est plus scindé. Le besoin d’une sieste se fait souvent sentir, et les nuits sont alors raccourcies.

Parfois, le sommeil est encore plus haché. Il est morcelé en 3 épisodes de sommeil, voire plus. Ces épisodes sont alors de courte durée, et surviennent la nuit comme le jour. Même si ces personnes dorment autant que M. et Mme Toutlemonde, soit environ 7 à 9 heures par 24 heures.

Les personnes vivant en institution (EHPAD, longs séjours, foyers logements, etc.) sont particulièrement touchées.

Les bienfaits moins connus de la mélatonine

La mélatonine est efficace contre les insomnies, mais pas seulement.

Lutter contre la dépression saisonnière

À certaines périodes de l’année, la luminosité naturelle baisse. Cela est plus valable dans certaines localités que dans d’autres. En France, cela se manifeste surtout l’automne et l’hiver. Des symptômes dépressifs peuvent alors apparaître chez certaines personnes.

Ces manifestations psychiques sont liées à la baisse de luminosité, qui entraîne une diminution de la sécrétion naturelle de mélatonine dans notre corps. D’où l’intérêt de la prise de mélatonine.

Mieux vivre le décalage horaire

Lorsqu’on voyage dans une destination dépendant d’un autre fuseau horaire, notre organisme peut avoir du mal à s’acclimater à ce nouveau rythme. En effet, les sécrétions de mélatonine restent programmées aux horaires habituels de veille et de sommeil.

Là encore, un apport en mélatonine peut aider le corps à plus rapidement s’adapter au nouveau rythme de vie.

Comment utiliser la mélatonine contre les insomnies et les troubles du rythme de sommeil ?

Il y a quatre choses à considérer lorsqu’on souhaite prendre de la mélatonine : 1) le problème que l’on souhaite traiter ; 2) la dose recommandée ; 3) le moment idéal de prise ; 4) sa durée de libération (immédiate ou prolongée). Voyons symptôme par symptôme comment utiliser la mélatonine. N’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé.

  • Pour améliorer l’endormissement

En cas d’endormissement tardif, la prise d’une dose de mélatonine 5 heures avant l’heure du couché est recommandée. Il faut privilégier une forme à libération immédiate. 

Habituellement, 15 jours de prise quotidienne suffisent pour améliorer l’endormissement. La prise est nécessaire durant au moins 4 semaines.

  • Pour diminuer les réveils nocturnes

Cette fois, il est recommandé de prendre de la mélatonine à durée prolongée. En effet, vous aurez besoin de mélatonine non pas pour l’endormissement à une heure prévisible, mais bien pour toute la durée de la nuit.

Dans ce cas, une dose de mélatonine est à prendre après le repas du soir, 1 à 2 heures avant le coucher. La prise peut être prolongée durant 13 semaines.

  • Pour augmenter les plages longues de sommeil

Là encore, le but est d’encourager le sommeil de nuit sur la période la plus longue possible. Il faudra donc favoriser la prise de mélatonine longue durée. La prise d’une dose 30 minutes à 2 heures avant le couché est recommandée.

Comment l’utiliser pour ses autres bienfaits ?

Il y a moins de recul disponible sur l’efficacité de la mélatonine sur les autres troubles du sommeil. Dans tous les cas, là encore, le moment de la prise, le dosage, la durée de libération et le type de problématique rencontrée sont à prendre en compte pour déterminer comment utiliser la mélatonine.

  • Pour un voyage vers l’Est

Il faut anticiper un peu les choses. Le jour du départ, il est conseillé de prendre de la mélatonine à 22 heures moins le nombre d’heures de décalage horaire avec la destination. Par exemple, à 18 heures s’il y a 4 heures de décalage horaire.

Ensuite, une fois arrivé une destination, la mélatonine doit être prise durant 4 ou 5 jours à l’heure nouvelle du coucher.

Les symptômes du décalage horaire durent ainsi seulement 3 jours, contre une semaine habituellement.

  • Pour un voyage vers l’Ouest

Il n’y a cette fois pas besoin de prendre par anticipation de la mélatonine. Il est simplement conseillé de prendre la mélatonine vers 22 ou 23 heures de l’heure locale, durant 4 à 5 jours. L’organisme arrive ensuite à secréter naturellement de la mélatonine au bon moment.

  • Contre la dépression saisonnière

La posologie est à adapter au cas par cas. 

Les caractéristiques de la mélatonine

Famille
Hormone
Implantation
Synthèse chimique
Composition et principes actifs
Dérivée de la sérotonine et du tryptophane. Elle est composée d’un noyau indolique, d’un groupement méthyle et d’une fonction amine.
Formule chimique
C13H16N2O2

Comment fonctionne la mélatonine ?

La mélatonine naturelle est sécrétée par la glande pinéale du cerveau en réponse à l’absence de lumière. Elle se diffuse ensuite dans le sang. Elle est obtenue à partir d’un acide aminé : le tryptophane. Il est d’abord transformé en sérotonine puis en N-acétyl sérotonine et enfin en mélatonine.

Il existe deux types de mélatonine de synthèse : la mélatonine chimique et la mélatonine végétale. La première est obtenue par synthèse chimique en laboratoire. La seconde s’obtient à partir de plantes.

Ces mélatonines de synthèse existent en comprimé, en gélule, en crème ou en solution liquide (gouttes buvables, spray…). Elles se diffusent également dans le sang pour fonctionner d’une manière similaire à la mélatonine naturelle.

Source

Thèse de doctorat en pharmacie. La mélatonine, un somnifère naturel ? https://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/6c338ffd-398b-47e1-8f76-5d1f34bb1662