Le zinc 1

Le zinc : l'oligo-élément pour l'immunité et l'acné

Le zinc est un oligo-élément présent à l’état de traces dans l’organisme humain. Avec seulement 2 g dans tout le corps, il est pourtant présent dans toutes les cellules et joue un rôle déterminant dans de très nombreux processus biologiques : immunité, croissance, fonctions neurologiques et sensorielles, reproduction, cicatrisation, coagulation sanguine… Les ressources en zinc sont fournies par l’alimentation, notamment les huîtres, championnes du zinc juste devant le foie de veau. Les apports recommandés sont de 8 mg pour les femmes et 11 mg pour les hommes. Certaines personnes peuvent facilement avoir une légère carence en zinc, notamment les végétariens, les enfants, les adolescents, les seniors, les femmes enceintes. 


À quoi sert le zinc ?

La liste des interactions du zinc est très longue, il est impliqué dans de très nombreux processus qui touchent à de nombreuses fonctions. On peut notamment citer :

    • La croissance, car il est nécessaire au métabolisme des protéines, à la synthèse de l’ADN etc…
    • La stimulation du système immunitaire en cas d’infection, il a donc des effets anti-inflammatoires. Il est très réputé pour être un bon allié pour lutter contre le rhume depuis des générations. Par ailleurs, il est souvent prescrit aux personnes âgées pour améliorer leur réponse immunitaire face aux infections de toutes sortes.
    • La fonction neurologique, il est souvent prescrit comme complément en cas de dépression ou pour moduler l’humeur.
    • La synthèse des hormones, surtout la testostérone (fonction reproductive), l’insuline (contrôle de la glycémie et régulation des sucres) et la fonction thyroïdienne (hypothyroïdie notamment).
    • La lutte contre le stress oxydatif impliqué dans le vieillissement.
    • La prévention de la DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge) et la santé des yeux.
    • La prévention des maladies cardiovasculaires, notamment grâce à ses effets anti-inflammatoires.
À QUOI SERT LE ZINC ?

Les bienfaits du zinc en dermatologie

Bien connu pour réduire les symptômes du rhume, le zinc a des propriétés étonnantes sur le système immunitaire global. Excellent antibactérien surtout lorsqu’il est associé au cuivre, il a un pouvoir assainissant sur la peau, voilà pourquoi il est très utile dans le soin des dermatoses inflammatoires, en particulier sur l’acné mais aussi pour la cicatrisation des peaux lésées.

  • ACNÉ

En stimulant la réponse immunitaire de l’organisme, il réduit les phénomènes inflammatoires et lutte contre les infections bactériennes. Il a aussi un effet sébo-régulateur. Voilà pourquoi le zinc joue un rôle très positif sur les peaux grasses et le traitement de l’acné. Il contribue à limiter la prolifération de la bactérie Cutibactium acnes, responsable de l’infection des lésions acnéiques, typiques de l’acné inflammatoire. Beaucoup de crèmes dédiées aux peaux à tendance acnéique contiennent du zinc et une supplémentation est toujours possible après avis médical. Le zinc limite aussi le risque de cicatrices liées à l’acné, grâce à ses propriétés cicatrisantes.

 

  • CICATRISATION

Le zinc contribue aussi à la santé des cheveux et est indiqué en cas d’ongles cassants. Il intervient dans la synthèse de certains acides aminés qui composent la kératine. La chute de cheveux et les ongles cassants sont d’ailleurs un signe typique annonciateur d’une potentielle carence en zinc. Là encore, l’alimentation peut rétablir l’équilibre et si besoin des compléments alimentaires contenant du zinc peuvent être pris en cure de 3 mois.

  • INFECTIONS DE LA PEAU

Le zinc est indiqué dans toutes les affections inflammatoires de la peau, comme le psoriasis, l’eczéma, les ulcères de jambe ou l’impétigo.

Comment assurer des apports suffisants en zinc ?

Normalement, une alimentation variée suffit à fournir des apports suffisants. Ceux-ci sont à adapter en fonction du sexe et de l’âge de chacun. Les hommes et les femmes enceintes ont des besoins équivalents.

Les principales sources de zinc dans l’alimentation

L’alimentation est la première source de zinc, à condition qu’elle soit diversifiée et suffisante en quantité. Certains groupes d’aliments sont particulièrement riches en zinc, principalement les aliments d’origine animale, mais aussi les céréales complètes, en sachant que l’organisme n’absorbe que 15 à 40 %* du zinc fourni par les aliments.

 

*Santé Canada, Fichier canadien sur les éléments nutritifs, versions 2001b et 2005 et ministère de l’Agriculture des États-Unis(USDA), National Nutrient Database for Standard Reference

Teneur en zinc, quelques exemples :

  • les huîtres, les palourdes et les crustacés, crus ou cuits = 16 mg
  • le foie de veau = 9-12 mg
  • la viande de bœuf = 7-11 mg
  • le poulet, l’agneau, le porc = 4-8 mg
  • le germe de blé = 7 mg
  • les légumineuses cuites, les noix = 2-3 mg
  • les champignons shiitake séchés = 3 mg
  • les graines de sésame, le tahini = 3 mg

Le zinc sous forme de complément alimentaire

Beaucoup de « multivitamines » disponibles dans le commerce contiennent du zinc. Ils sont recommandés en cas de fatigue intense ou après une maladie infectieuse, comme un rhume ou une grippe. On retrouve aussi le zinc dans les compléments alimentaires ciblés sur la santé des cheveux et des ongles. Dans tous les cas, une dose de 15 mg maximum ne doit pas être dépassée. Il est toujours préférable de consulter son médecin traitant avant d’entamer une cure.

Les risques de déficit en zinc

Globalement, certains spécialistes de la nutrition estiment que l’appauvrissement des sols lié aux techniques agricoles modernes réduisent la richesse des aliments et en particulier leur teneur en zinc. Les produits raffinés sont également moins intéressants d’un point de vue nutritionnel.

Il faut savoir que le tabagisme, la consommation d’alcool, de café et de thé, une pratique sportive intense et le stress sollicitent beaucoup les réserves en zinc de l’organisme et peuvent parfois les épuiser.

De la même manière, certains traitements médicamenteux peuvent faire baisser le taux de zinc dans le corps, en particulier les traitements anti-convulsions, certains vasodilatateurs, les contraceptifs oraux, l’hormonothérapie de remplacement, les diurétiques…

Par ailleurs, comme le zinc d’origine animale est mieux métabolisé que celui d’origine végétale, les végétariens peuvent plus facilement être sujets à des déficits. Bien sûr, les régimes drastiques ou une alimentation très pauvre peuvent également conduire à un manque de zinc.

Enfin, les femmes enceintes et les personnes âgées qui affrontent un épisode infectieux, comme un rhume ou une grippe, puisent dans leurs réserves et il est possible d’observer une déficience après. Les femmes enceintes doivent être très vigilantes sur ce point, car le manque de zinc est néfaste pour le fœtus.

Caractéristiques du zinc

Ingrédient
Zinc
Nom INCI
Zinc acétate – Zinc borate – Zinc chloride – Zinc citrate – Zinc coceth sulfate – Gluconate de zinc – Zinc glycyrrhetinate – Zinc lactate – Oxyde de zinc – Pyrithione de zinc – Ricinoléate de zinc – Salicylate de zinc – Stéarate de zinc – Sulfate de zinc
Origine
Synthétique ou minérale
Dosage optimal
Ne pas dépasser 15 mg/ jour

Les différents types de zinc 

Le zinc est employé sous différentes formes dans les produits cosmétiques.

Les sels organiques comme le salicylate, l’acétate et le gluconate sont les plus fréquents, car ils offrent une meilleure biodisponibilité. Mélange de zinc et de glucose, le gluconate est très utilisé pour les produits ciblés sur l’acné. C’est aussi celui-ci que l’on retrouve dans les compléments alimentaires.

Présenté sous forme de poudre blanche, l’oxyde de zinc d’origine minérale est utilisé comme absorbant UV dans les crèmes solaires. Il offre une très large protection anti-UV de 290 à 400 nm, filtrant donc la majorité des UVB ainsi que les UVA longs et courts. Il a aussi des propriétés antibactériennes et est intégré dans de nombreux produits d’hygiène et de change pour bébés. Enfin, grâce à sa couleur blanche très opaque, beaucoup de produits de maquillage l’utilisent comme colorant.

Acide ascorbique 3
Nathalie
Diplômée d’un BP de préparatrice en pharmacie
Idéal aussi en cure par voie orale, pour garder une peau nette et stimuler son immunité … Le zinc est aussi un bon stimulant pour la production de spermatozoides.
Partagez