Cranberry 2

Cranberry : la petite baie qui soulage les gênes urinaires féminines

Couramment consommée aux États-Unis et au Canada sous la forme de boissons et de préparations culinaires, la Cranberry (Vaccinium macrocarpon Aiton) , également nommée Canneberge d’Amérique, est importée en Europe principalement à des fins médicinales. Zoom sur ce joli petit fruit, héritage des Amérindiens, aujourd’hui principalement utilisé pour le bien-être féminin et notamment les gênes urinaires, aussi bien en préventif qu’en curatif… mais toujours au naturel !


Qu’est-ce que la Cranberry ?


La plante est un sous-arbrisseau rampant de moins de 30 cm de hauteur qui pousse sur les sols acides et humides. Son feuillage persistant et vernissé ressemble à celui des airelles de nos régions. Le fruit est une baie de petite taille, entre 10 et 20 mm de diamètre, qui prend une coloration rouge vif et une saveur acidulée à maturité. La plante pousse à l’état sauvage, dans des tourbières ou au cœur des forêts de conifères, dans plusieurs régions du monde. Cependant elle est principalement cultivée à grande échelle en Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), dans des bassins sablonneux appelés cannebergeraies. Le procédé de récolte est pour le moins original… En septembre, à maturité des baies, les champs sont entourés d’une digue et inondés d’eau.  A noter : cette eau est issue des pluies ou de la fonte des neiges et stockée dans des réservoirs à proximité. Sous l’effet d’une batteuse, les baies sont ainsi séparées de la plante par les tourbillons d’eau et flottent à la surface avant d’être recueillies. Ces immenses nappes rouges offrent alors un spectacle unique ! Après un tri, les plus grosses baies sont destinées à l’industrie agroalimentaire : les Nords -Américains en sont très friands. Les plus petites, qui sont par ailleurs les plus concentrées en actifs, sont destinées à la fabrication d’extraits secs concentrés et entrent dans la composition de formules pharmaceutiques.

Composition des baies de Cranberry

 

Les baies de Cranberry sont particulièrement intéressantes pour leur concentration en Proanthocyanidines (PACs) mais aussi en flavonoïdes (dont flavonols), anthocyanes, acides phénoliques et organiques.

Quels sont les bienfaits de la Cranberry ?

 

Action « anti-adhésion » : la Cranberry aide à limiter l’adhésion des germes uropathogènes sur les cellules des parois vésicales et vaginales.

L’action de la Cranberry sur les germes microbiens a été évaluée par de nombreuses études. Ces études ont montré notamment que les Proanthocyanidines (essentiellement de type A – ou PAC A) contenus dans la baie de Cranberry, permettent d’inhiber l’adhésion des bactéries Escherichia coli à adhésines de type P-fimbriae sur les parois des voies urinaires*.

* Gupta K., Chou M.-Y., Howell A., Wobbe C., Grady R., Stapleton A.-E., 2007. Cranberry products inhibit adherence of p-fimbriated Escherichia coli to primary cultured bladder and vaginal epithelial cells. J. Urol. 2007 Jun ;177(6) : 2357-60.

Une action antibactérienne au niveau des voies urinaires

Une préparation à base de jus de Cranberry concentrée cinq fois s’est montrée bactéricide vis-à-vis de sept espèces bactériennes pathogènes dont E. coli, Staphyloccocus aureus et Pseudomonas aeruginosa (Lee et al., 2000). 

D’autres études montrent également l’intérêt du jus de Cranberry pour limiter la formation de biofilms bactériens (Ulrey et al., 2014).

Une action antioxydante

La Cranberry contient des polyphénols qui permettent de neutraliser les radicaux libres et aident à lutter contre le vieillissement des cellules.

Comment utiliser un extrait de Cranberry ?

La Haute Autorité de Santé (HAS) recommande la Cranberry (Canneberge d’Amérique) en prévention des cystites récidivantes à E. coli, sans facteur de risque de complication, à la dose de 36 mg par jour de Proanthocyanidines (fiche Mémo HAS : Cystite aiguë simple, à risque de complication ou récidivante, de la femme, novembre 2016).

 

La prise d’un extrait concentré de Cranberry est conseillée par séquence de 2 à 3 mois minimum, renouvelable deux à trois fois dans l’année si besoin après un mois d’interruption. Formes galéniques disponibles : en gélules ou en sticks à diluer.

Bon à savoir :

Dès les premiers signes d’inconfort urinaire, la Cranberry peut également être utilisée, à condition de choisir une formule adaptée et en l’absence de tout signe de fièvre. Par exemple, une association d’extrait concentré de Cranberry garanti à 36 mg de Proanthocyanidines + un complexe d’huiles essentielles.

Sous quelles formes utiliser la Cranberry ?

Plusieurs formes existent : 

– Fruits frais ou séchés : une petite poignée à jeter dans votre bol de céréales du matin, sur votre salade de midi, dans vos desserts ou dans vos plats sucrés-salés. La quantité doit correspondre à environ 50 g de fruits frais par jour.

– Jus : à cause du goût acidulé de la baie, du sucre est souvent rajouté. Attention à bien lire les étiquettes ! Mieux vaut toujours choisir un jus pur, ou une formule concentrée à reconstituer avec de l’eau. Compter une quantité de 300 à 600 ml de jus par jour.

– Poudre de Cranberry : prendre 300 à 400 g par jour.

– Extrait sec concentré de Cranberry, titré et standardisé : dosé à 36 mg de Proanthocyanidines (PACs) par unité de prise, soit une gélule ou un stick par jour.

Le saviez-vous ? En association avec la Cranberry, les conseils d’hygiène de vie sont importants à retenir :

  • boire 1,5 litre d’eau par jour pour assurer une bonne diurèse 
  • aller aux toilettes dès que l’envie se fait sentir 
  • éviter de porter des vêtements en matière synthétique ou trop serrés 
  • utiliser un produit d’hygiène intime très doux 
  • en été, ne pas garder sur soi un maillot de bain humide
  • lutter contre la constipation en consommant des fibres alimentaires.

Les caractéristiques de la Cranberry

Dénomination scientifique
Vaccinium macrocarpon Aiton
Famille
Ericacées
Origine
Végétale
Quelques synonymes
Airelle à gros fruit, airelle rouge, canneberge d’Amérique
Partie utilisée
Fruit
Formes galéniques disponibles
Jus de fruit, poudre de fruit, extrait sec de fruit
Principales propriété
Inhibition de l’adhérence des germes uropathogènes, activité antibactérienne, activité antioxydante

Sources

  • Phytothérapie, 2008. Monographie médicalisée, la Canneberge d’Amérique, propriétés et indications ; 6 ; 129-132.
  • Du bon usage des plantes qui soignent, Dr Jacques Fleurentin, éditions Ouest-France, 2016. 
  • Encyclopédie participative et collaborative en phytothérapie, aromathérapie et gemmothérapie, Dr Jean-Michel Morel et coll., http://www.wikiphyto.org
Acide ascorbique 3
Nathalie
L’extrait concentré de Cranberry, dont le dosage en Proanthocyanidines est garanti à 36 mg par prise, est assurément la forme la plus efficace et la plus facile à utiliser, surtout si la prise s’inscrit dans la durée.
Partagez