Acide hyaluronique 2

L’acide hyaluronique : actif cosmétique anti-âge

Présent à l’état naturel dans l’organisme, l’acide hyaluronique est une référence en matière d’hydratation et d’anti-âge. Ingrédient très utilisé en cosmétique, il entre dans la composition de des crèmes, sérums, masques, fillers, injections… L’acide hyaluronique hydrate et repulpe la peau et joue aussi un rôle positif sur la bonne santé des cheveux. Découvrez tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la molécule star en anti-âge.


Quels sont les effets et bienfaits de l’acide hyaluronique ?

L’acide hyaluronique est une molécule importante pour la jeunesse et la beauté de la peau. Il agit comme agent hydratant, raffermissant, anti-rides, régénérant, redensifiant. Il se renouvelle constamment, mais avec l’âge, la synthèse se fait moins rapide, elle est moins bonne et moins abondante, résultat le capital naturel diminue. On estime qu’à 50 ans, l’épiderme ne contient plus que 50 % de son capital initial. D’où l’intérêt d’ajouter à sa routine beauté des soins contenant cet ingrédient imparable et ce quel que soit son âge.

 

Acide hyaluronique 1

 

Le saviez-vous ?

La quantité et la qualité (poids moléculaire) d’acide hyaluronique ne sera pas la même en fonction de l’âge. Une peau de 25 ans n’a pas les mêmes besoins qu’une peau de 40 ans ou une peau mature. Les taux de concentration et le poids moléculaire vont donc différer.

L’acide hyaluronique pour le visage

L’utilisation de soins à base d’AH améliore la qualité de la peau, son action repulpante est reconnue. Le teint mieux hydraté est plus éclatant, le vieillissement cutané est ralenti, l’apparition des rides réduit. L’épiderme conserve son élasticité, il parait plus jeune. L’AH joue également un rôle cicatrisant et réparateur intéressant.

Ses bienfaits pour la peau

L’AH contenu dans les crèmes, sérums, gels… agit comme un signal au cœur des cellules. Quand il atteint le derme, il relance la production de l’AH naturellement présent dans la peau mais en perte de vitesse à cause de l’âge. En retenant l’eau comme une éponge, il assure un bon niveau d’hydratation de la peau. Son action antioxydante la protège également contre les dégâts provoqués par les rayons UV (mais ne protège pas comme le font les filtres anti-UV). L’AH agit donc en profondeur mais également en surface. La version utilisée dans les soins est généralement une poudre qui au contact de l’eau se transforme en gel offrant à l’épiderme un aspect soyeux et velouté.

L’acide hyaluronique pour les yeux

La zone du contour de l’œil est particulièrement sensible. Plus fine que sur le reste du visage, elle est plus pauvre en collagène, élastine, en lipides, plus sujette à la déshydratation. Les contours de l’œil à base d’AH sont tout indiqués pour en prendre soin. Ils hydratent sans alourdir, donnent un coup d’éclat, luttent contre l’apparition des ridules et lisse les rides de la patte d’oie.

L’acide hyaluronique pour le front

Avec le temps, les rides se creusent notamment au niveau du front et de la ride du lion, des zones sensibles aux expressions et mouvements du visage. L’acide hyaluronique de faible poids moléculaire avec son action de comblement va aider à atténuer les ridules du front.

Le saviez-vous ?

L’acide hyaluronique a aussi de nombreuses indications en ophtalmologie et rhumatologie. Il intervient dès qu’il est question de réparer les tissus, d’améliorer leur souplesse.

L’acide hyaluronique présente t’il des dangers ?

La substance est présente à l’état naturel dans le corps. L’AH utilisé en cosmétique ou esthétique est une molécule « human like » identique à celle de l’organisme. Elle est bien tolérée car elle n’est pas identifiée comme un corps étranger. Par ailleurs, l’AH n’est pas considéré comme un ingrédient allergisant. Toutefois, le risque zéro n’existe pas. Des réactions cutanées peuvent survenir, mais ce sont alors essentiellement les injections qui sont mises en cause.

Quelles sont les contre-indications de l’acide hyaluronique ?

Il n’existe pas de contre-indications à l’AH utilisé en cosmétique. Les contre-indications qui peuvent exister concernent les injections formulées à base d’une molécule de synthèse. Les femmes enceintes et les personnes souffrant de déficiences immunitaires notamment, doivent en parler à leur médecin ou dermato avant tout acte.

Pour aller plus loin : les injections d’acide hyaluronique chez le médecin esthétique 

Autre domaine dans lequel l’AH est très prisé : la médecine esthétique. Il est utilisé sous forme d’injections, sous l’épiderme aux cœurs des cellules cutanées où il contribue à raffermir les tissus, combler les rides et les cernes, donner du volume, redonner un coup d’éclat, lisser les fines ridules. L’ingrédient est généralement bien toléré et ne présente que peu ou pas de suites gênantes, à part parfois quelques petites rougeurs et gonflements au niveau des zones traitées. L’actif est résorbable, il se dégrade avec le temps et des piqures de rappel sont nécessaires tous les 6 ou 9 mois en entretien.

Les injections d’AH offrent un résultat naturel et permettent un traitement ciblé, sur-mesure. Mains, visage, cou, décolleté peuvent s’offrir une seconde jeunesse grâce aux injections d’acide hyaluronique.

Acide hyaluronique

Quelles sont les utilisations de l’acide hyaluronique en cosmétique ?

En une vingtaine d’années, l’acide hyaluronique s’est imposé comme une molécule incontournable, si ce n’est comme LA molécule phare en cosmétique. Grâce à sa capacité à retenir l’eau, il est utilisé principalement pour ses propriétés hydratantes. L’AH entre dans la composition de crèmes, gels, sérums, laits, masques. Il est également utilisé en médecine esthétique en injections pour combler les rides.

Les soins contenant l’actif traitent tous les épidermes : peaux jeunes à imperfections (hydrate sans obstruer), peaux matures (hydrate, repulpe), peaux déshydratées (assure sa fonction première d’hydratant).

L’AH peut également convenir aux peaux sèches mais ces dernières ont avant tout besoin de gras (gelée royale, céramides).

Il existe différentes tailles d’AH pour différentes indications.

 

L’AH de haut poids moléculaire

Trop grand pour pénétrer l’épiderme, il reste en surface où il forme un film protecteur non occlusif, luttant contre la perte insensible en eau et la déshydratation. Il aide ainsi à maintenir un bon niveau d’hydratation dans la peau, repulpe les rides (ridules) peu marquées.

L’AH fragmenté de bas poids moléculaire

Cette micro molécule pénètre sous la surface de l’épiderme où il capte et retient l’eau pour un effet repulpant. Il assure par ailleurs un rôle essentiel de booster d’activité. L’AH de faible poids moléculaire stimule la production de fibroblastes précurseur de la synthèse du matelas de soutien de la peau à savoir le collagène, l’élastine et l’acide hyaluronique lui-même. L’AH contenu dans les soins booste la production d’acide hyaluronique déjà présent naturellement dans les tissus. Il repulpe la peau de l’intérieur.

Le saviez-vous ?

L’acide hyaluronique peut retenir jusqu’à 1000 fois son poids en eau.

Quid de l’acide hyaluronique naturel ?

Pendant longtemps, l’actif était obtenu par extraction de la crête de coq, une option non vegan. Depuis quelques années, certaines marques se sont tournées vers l’acide hyaluronique naturel obtenu par biotechnologie à partir de ressources végétales comme la fermentation de blé non OGM par action de levure (micro-organismes vivants). Une technique d’extraction naturelle qui limite par ailleurs les risques de contamination par d’autres molécules.

Le saviez-vous ?

Plus une crème est riche en AH de haut poids moléculaire, plus elle lutte contre la déshydratation en retenant l’eau à la surface de la peau.

Comment choisir son soin à base d’acide hyaluronique ?

L’AH est utilisé sous différentes formes en cosmétiques pour s’adapter à de nombreux besoins.

L’acide hyaluronique dans les crèmes de jour et de nuit

Elles peuvent être formulées avec de l’AH à bas poids et/ou haut poids moléculaire selon l’action recherchée.

Les crèmes affichant une action hydratante, contiennent de l’AH à haut poids moléculaire qui assure une fonction barrière à la surface de la peau et un rôle d’éponge. Elles sont à conseiller aux peaux jeunes (à partir de 25 ans) qui ne cherchent pas à traiter les rides, mais plutôt à prévenir les signes de l’âge tout en maintenant l’élasticité et un bon niveau d’eau dans l’épiderme pour qu’il reste souple, confortable et éclatant.

Les crèmes dites antirides ou régénérantes auront une action plus en profondeur. De faible poids moléculaire, l’AH va se gorger d’eau au sein des cellules et stimuler les fibroblastes et la production de collagène, d’élastine et aussi d’AH. Il a un effet comblant très intéressant pour traiter les rides, ridules et redensifier les tissus. En surface, la peau est plus souple, plus tonique, elle parait plus jeune. A conseiller aux peaux qui affichent déjà des rides et aux peaux matures.

Les masques à l’acide hyaluronique

En tissu, crème, cellulose… les masques hautement concentrés en actif agissent de façon ponctuelle et profonde. C’est le soin booster pour une dose d’hydratation immédiate. L’AH entrant dans la formulation des masques est plus souvent de bas poids moléculaire, pour une action ciblée au cœur du derme. Les masques en contenant défroissent le teint, redonnent à la peau un aspect plus pulpeux, plus rebondi.

Les caractéristiques de l’acide hyaluronique

Nom INCI
Sodium hyaluronate
Synonymes
Hyaluronic acid, hyalurone sodium
Origine
synthétique et/ou naturelle
N° CAS
9067-32-7
Forme(s) galénique(s) usuelles
crème, sérum, gel, injectables
Fonction ou Propriétés cosmétiques
humectant, hydratant, agent antistatique, agent d’entretien de la peau

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique ?

  • Définition : L’acide hyaluronique (AH) est un glycosaminoglycane, l’un des éléments les plus importants de la matrice extracellulaire (formée de collagène et d’élastine, le matelas de soutien de la peau). Cette molécule est présente à l’état naturel dans les tissus conjonctifs, épithéliaux et nerveux (notamment derme, articulations, œil) de tout être vivant. La peau en est le réservoir le plus important, elle renferme à elle seule 50 % de l’acide hyaluronique total du corps. Grâce à son rôle d’éponge, il contribue à maintenir un bon niveau d’hydratation de la peau en captant et retenant l’eau dans les couches profondes. En application topique ou injecté, l’ingrédient est très prisé en cosmétique et médecine esthétique pour son action hydratante et anti-âge.
  • Composition : Riche en eau, l’acide hyaluronique est un polymère de disaccharides composé d’un acide uronique (acide D-glucuronique) et d’un aminoglycane (D-N-acétylglucosamine).

Propriétés chimiques

  • Formule brute : C28H44N2NaO23+
  • Masse molaire : 799.641 g/mol
  • PKA : 2,9 +/- 0,1

 

Sources

  • Beauté noire, Michèle Nicoué-Paschoud, Editions La Plage
  • pubChem
  • cosIng
  • L’Observatoire des Cosmétiques
  • Biologiedelapeau.fr
  • Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge
Acide ascorbique 3
Nathalie
Diplômée d’un BP de préparatrice en pharmacie
L’acide hyaluronique ne sert pas qu’à un usage cosmétique. Je le propose par voie orale en prévention chez le sportif, pour préserver ses articulations et chez les seniors, associée à du collagène et du curcuma. Chez la femme, post grossesse, après une cure anti-mycosique ou à la ménopause pour apporter plus d’hydratation et de confort. (cure locale ou/et par voie orale sur 3 mois à renouveler). Vous recherchez un complément alimentaire à base d’acide hyaluronique ? Je recommande les formules d’acide hyaluronique et d’Acétyl Glucosamine qui potentialisent le taux d’acide hyaluronique.
Partagez