Acide ascorbique 2

L'acide ascorbique, quels sont ses bienfaits et ses utilisations ?

L’acide ascorbique, plus connu sous le nom de vitamine C, ne se contente pas de booster l’organisme en cas de coup de fatigue. C’est aussi un actif ultra puissant utilisé en cosmétique pour ses propriétés anti-âge, antitaches, antioxydantes… et bien d’autres encore. Il se trouve à l’état naturel dans les fruits, agrumes et légumes, il peut également être de synthèse. Lumière sur une vitamine qui agit dans l’ombre pour donner du pep’s à l’épiderme.


Quelles sont les propriétés cosmétiques de l’acide ascorbique ?

C’est l’un des champions de l’anti-âge. Avec un champ d’action très large, l’acide ascorbique protège contre l’oxydation, booste la production de collagène, dépigmente, accélère la cicatrisation, régule le pH cutané, maintient une peau saine. Il sert à la formulation de crèmes jeunesse, soins détox, anti-pollution, éclaircissants, pour réparer les dégâts liés au soleil…

Un puissant antioxydant

Le derme est pauvre en défenses anti-radicalaires endogènes. Or, les radicaux libres (provenant en grande partie des rayons UV, de la pollution, du tabac, d’un manque d’oxygénation) endommagent la peau et précipitent le vieillissement cutané. En application topique localisée la vitamine C piège les radicaux libres et préserve les cellules de l’oxydation et d’une dégradation accélérée. Une action qui la rend très intéressante dans les soins anti-âge et anti-pollution. Elle est encore plus efficace utilisé en synergie avec du zinc, de la vitamine E, du bêta-carotène.

Anti-âge

Le collagène, avec l’élastine, est un élément essentiel du tissu de soutien de la peau. Avec l’âge, la synthèse ralentit, le taux dans les tissus diminue. La vitamine C est connue pour stimuler et relancer au niveau du derme la synthèse de collagène et l’élastine. Elle a la capacité de réparer les dommages dans les fibroblastes. C’est un vrai ingrédient jeunesse qui participe à la régénération des tissus, préserve l’élasticité et la souplesse de la peau. Elle est devenue incontournable pour prévenir et atténuer l’apparition des rides et ridules liées à l’âge, aux radicaux libres ou aux expositions UV.

Acide ascorbique 4

Eclaircissant

L’acide ascorbique est un actif utilisé dans les soins antitaches brunes (liée à l’âge ou au soleil). Il a en effet la capacité d’inhiber la mélanogénèse (la synthétisation par les mélanocytes de la mélanine, le pigment qui colore la peau). Il agit à la fois en amont pour prévenir l’hyperpigmentation et la formation des taches, ou en traitement pour les éclaircir. Son action dépigmentante est utilisée entre autres dans les soins antitaches pour les mains ou le décolleté.

Booster d’éclat

La vitamine C est un booster d’éclat. C’est pourquoi il n’est pas rare de la retrouver dans les soins detox, bonne mine. En tant qu’acide, elle favorise la desquamation : débarrassée des cellules mortes qui la ternissent, la peau est plus lumineuse. Aussi, en activant le renouvellement des kératinocytes, l’acide lisse et améliore le grain de peau. Idéal pour réveiller les mines en berne.

Cicatrisant

L’acide ascorbique accélère la cicatrisation des plaies épithéliales cornéennes. Certaines études montrent qu’elle réduit par ailleurs les symptômes de peaux brulées, supprime les réponses pro-inflammatoires et favorise les effets anti-inflammatoires chez les peaux blessées. Elle serait donc toute indiquée pour améliorer la cicatrisation.

Le saviez-vous ?

Si la vitamine C est généralement vendue dans des flacons opaques et hermétiques c’est pour la protéger de la lumière et de l’air. Elle s’oxyde en effet au contact de ces deux éléments. Les pots dans lesquels on glisse les doigts ne sont pas du tout adapté à cet actif très fragile.

L’acide ascorbique présente t’il des dangers ?

La vitamine C ne présente pas de danger à proprement parlé. Il est vrai que pour la garder stable, les laboratoires ont longtemps développé des formules avec un pH acide ce qui pouvait rendre les soins sensibilisants. Mais désormais, les formules contiennent de la vitamine microencapsulée ce qui la rend moins irritante. Si tous les types de peaux peuvent profiter de ses bienfaits, des réactions peuvent tout de même survenir notamment chez les peaux sensibles. Dans ce cas, il convient d’adapter sa routine de soin :

  • Préférer les crèmes aux sérums, moins concentrées en actif
  • Ne pas associer la vitamine à d’autres produits potentiellement irritants, décapants comme des peelings, gommages, exfoliants…
  • Espacer les applications
  • Eviter le layering, se contenter d’un nettoyage/démaquillage et de sa crème de jour hydratante.

Quel soin à base d’acide ascorbique choisir ?

La concentration et le type de produit dépendront de l’effet recherché. Les cosmétiques contiennent en général un minimum de 5 % de vitamine C, un dosage adapté pour une action anti-âge. Pour une action dépigmentation, la vitamine doit être plus fortement dosée.

Jusqu’à 40 ans, si l’on ne fume pas et que sa peau n’a pas trop souffert du soleil, une crème à base d’acide ascorbique suffira. Après 40 ans, ou pour les urbaines, les fumeuses, l’application d’un sérum, plus fortement concentré, sous sa crème est recommandé pour lutter contre les effets de la pollution, du tabac, mais aussi pour combattre la perte d’élasticité, les ridules, les taches pigmentaires….

A noter, pour un effet sur la peau, la biodisponibilité de la vitamine C sera meilleure en application topique que par voie orale. L’épiderme n’étant pas un organe prioritaire, la vitamine C consommée ne lui arrive qu’en infime quantité, après que les organes vitaux se soient « servis ».

Astuce pour faire le bon choix

Pour se faire une idée du taux d’actif dans la formule, se fier à la fréquence d’utilisation : pour une application quotidienne, la concentration sera bien moins importante que pour un produit à utiliser en cure. Ces derniers, fortement dosés sont à utiliser avec parcimonie et progressivement.

Côté conservation, si la règle est vrai pour les cosmétiques en général, elle est d’autant plus importante pour un soin à base de vitamine C : gardez votre produit à l’abri du soleil, de la lumière et de la chaleur.

Une utilisation à quel rythme de l’acide ascorbique ?

Les effets de la vitamine C sur la peau sont progressifs. Il faut quelques mois d’application pour avoir les résultats probants. Dès l’application toutefois un changement opère, le soin apporte un coup d’éclat éphémère. A partir de quelques semaines, le teint retrouve sa luminosité naturelle, la peau résiste mieux aux effets du soleil, elle parait moins fatiguée. Pour constater un effet anti-âge, il faut être assidue pendant au moins 6 mois. Mais alors l’épiderme retrouve sa jeunesse : il est plus homogène, repulpé, plus tonique. Pour un effet sur les taches pigmentaires, la vitamine C doit généralement être appliqué tous les jours pendant plus de 6 mois.

Le saviez-vous ?

Pour les recettes beauté maison, la vitamine C s’achète en comprimés ou en poudre. Comme elle est soluble dans l’eau, où elle perd ses propriétés antioxydantes, il est préférable de l’utiliser dans des cosmétiques sans eau, dans la préparation d’un masque par exemple.

Le manque de vitamine C dans l’assiette

La vitamine C doit être apportée par l’alimentation car l’organisme ne la synthétise. C’est pourtant une vitamine très importante pour l’absorption du fer et des acides aminés par exemple. Elle renforce les défenses immunitaires, combat les petites baisses de forme. Une carence en vitamine C entraine un risque de scorbut, ce qui est assez rare à notre époque en France. La dose journalière recommandée pour un adulte ou un ado de plus de 13 ans est de 110 mg.

Parmi les aliments les plus riches en vitamine C on a bien sûr les agrumes dont l’orange qui est généralement citée comme une référence. Mais d’autres aliments sont également très fortement dosés c’est le cas des poivrons rouges, des kiwis, du persil frais, des céréales complètes du petit-déjeuner…

Les caractéristiques de l’acide ascorbique

Nom INCI
Ascorbic acid
Origine
synthétique, végétale
Synonymes
Vitamine C, Vitamin C, Acide L-ascorbique, ascorbic acid, DL-Ascorbic acid
Ph. Eur. Name
acidum ascoribicum
N° CAS
50-81-7 / 62624-30-0
INN Name
Ascorbic acid
Forme(s) galénique(s) usuelles :
sérum, crème
Propriétés cosmétiques
Antioxydant, Régulateur de pH, Agent d’entretien de la peau, Agent masquant, Peut entrer dans la composition des parfums

Qu’est-ce que l’acide ascorbique ?

  1. Définition : L’acide ascorbique est une molécule hydrosoluble (soluble dans l’eau) aux propriétés antioxydantes. Elle est présente à l’état naturel dans de nombreux végétaux dont les légumes frais, les agrumes et fruits (citron, orange, kiwi). Sa forme active est la vitamine C ou acide L-ascorbique. L’acide tire son nom du scorbut, une maladie qu’il prévient. Il s’agit d’un nutriment tout simplement indispensable à la vie, il intervient dans de nombreuses fonctions métaboliques, notamment au niveau des cellules de la peau et de la production de collagène. La vitamine C est considérée en cosmétiques comme un actif anti-âge et antioxydant d’exception, un précieux allié dans la lutte contre le vieillissement. Malgré ses nombreuses vertus, l’acide ascorbique est toutefois instable et s’oxyde au contact de l’air, de la chaleur, de la lumière. Pour palier cet écueil, des dérivés de la vitamine C peuvent être utilisés dans les cosmétiques.
  2. Composition : L’acide ascorbique possède des atomes de carbones dont deux atomes asymétriques et deux stéréoisomères.

Qu’appelle-t-on E300 ?

Sous la dénomination E300, se cache en réalité la vitamine C. Il s’agit du nom donné à la vitamine quand elle est utilisée comme additif alimentaire. Elle est employée pour son action antioxydante. Le E300 est un additif qui peut être d’origine naturelle ou de synthèse. Aucun risque connu ne lui est associé.

Quid de l’acide ascorbique bio ?

La vitamine C est un composé organique que le corps ne fabrique pas lui-même. Elle doit donc être apportée par l’alimentation au quotidien. En cas de carences, il est possible de se supplémenter avec des compléments alimentaires. Certains sont estampillés « vitamine C bio ». Cela signifie que la vitamine est d’origine naturelle extraite d’un végétal cultivé en agriculture biologique, répondant aux critères d’un label bio. La vitamine seule est une molécule qui ne peut être certifiée bio.

Propriétés chimiques

Formule Brute : C6-H8-O6

Masse molaire : 176.123

PKA : 4,7

Sources

  • Cosing
  • ToxNet
  • L’observatoire des cosmétiques
  • MonSiteBeauté.com
  • AFME.org
  • vidal.fr
  • anses.fr
  • biologiedelapeau.fr
  • regard-sur-les-cosmetiques.fr
  • Produits de beauté maison, de Juliette Goggin et Abi Righton, Editions Larousse
  • Vitamin C and Immune Function. Carr AC. Nutrients. 2017 Nov
  • The role of topically applied l-ascorbic acid in ex-vivo examination of burn-injured human skin. Pielesz A. Spectrochim Acta A Mol Biomol Spectrosc. 2017 Oct
  • Vitamin C promotes wound healing through novel pleiotropic mechanisms. Mohammed BM. Int Wound J. 2016 Aug

 

Acide ascorbique 3
Nathalie
Diplômée d’un BP de préparatrice en pharmacie
Quand un client me demande un soin à base de vitamine C, je n’hésite pas à lui proposer d’associer de la vitamine C par voie orale pour optimiser les résultats. Je conseille aussi de la vitamine C avec la prise de spiruline : elle multiplie par 3 l’assimilation des nutriments de la spiruline. Pour information, les fumeurs et les seniors ont plus de carences en vitamine C.
Partagez