Comment éviter les points noirs ?

Fille ou garçon, on en a tous eu un jour. Ils sont plus ou moins visibles selon le type de peau, grasse ou mixte, mais présents chez presque tout le monde. Les points noirs sont des imperfections situées juste sous la peau, provoquées par un pore bouché par du sébum. Au contact de l’air libre, le sébum s’oxyde et devient noir. Un point noir peut persister parfois des mois sur le visage ou le corps. Leur vrai nom est comédon pour les dermatologues, et plus précisément, comédon ouvert.

Comment venir à bout des points noirs ?
Points noirs : comment enlever les points noirs du visage ? 2

Les points noirs, c’est quoi ?

Au départ, un comédon est un bouchon. Pour bien comprendre le processus d’apparition d’un point noir, il faut s’intéresser à plusieurs éléments de la peau : les follicules pilo-sébacés, le sébum et les pores. Pour se protéger des agressions, la peau sécrète du sébum, un liquide gras qui forme le film hydrolipidique. Ce sébum est produit par les glandes sébacées des follicules-pilo-sébacé, à la base des poils. Chaque poil est relié à un follicule pilo-sébacé. Arrivé à la surface de la peau, le sébum s’écoule par un pore, minuscule ouverture… Mais qui peut s’agrandir et devenir visible, notamment si la quantité de sébum fabriquée est trop importante. Dans ce cas, le sébum a du mal à s’écouler et un bouchon finit par se former. C’est un comédon, qui peut être ouvert, un point noir après oxydation à l’air libre ou fermé, c’est un microkyste sous la peau. Dans les deux cas, si des bactéries se multiplient, le comédon peut devenir un bouton.

Les points noirs en 3 questions

Entre les personnes qui ont un vrai problème de boutons et points noirs et celles qui ont seulement la peau mixte à grasse, rien de commun. Quelques réponses aux idées reçues sur les points noirs.

Peut-on avoir des points noirs sans acné ?

Un point noir est une imperfection de la peau, il apparaît souvent en creux sur l’épiderme et correspond à une anomalie d’écoulement du sébum, causée par de multiples facteurs. Mais s’il n’y a pas de prolifération bactérienne, le point noir n’évolue pas vers un bouton enflammé. On peut donc parfaitement avoir de nombreux points noirs sans qu’il s’agisse d’une peau véritablement acnéique.

Quel lien entre points noirs et peau grasse ?

Les peaux déshydratées peuvent avoir des points noirs, mais ils sont généralement moins nombreux et très peu visibles. En revanche, les peaux grasses produisent beaucoup de sébum, d’où leur aspect fréquemment brillant. Elles sont donc davantage sujettes aux problèmes de comédons, car les pores ont tendance à se dilater pour évacuer ce sébum. Ce sont aussi des peaux plus épaisses, ce qui fait que le comédon s’incruste sans pouvoir se déboucher naturellement. Enfin, il faut savoir que la taille des pores augmente avec l’âge.

La pollution joue-t-elle un rôle ?

Chez certaines personnes qui ont les pores très dilatés, les impuretés présentes dans l’air peuvent suffire à créer des points noirs. En réalité, c’est une accumulation de saletés piégées dans les pores qui donnent cette impression. Plus on sécrète de sébum, plus les pores se dilatent. Dans ce cas, le nettoyage de la peau est la seule solution.

Les zones les plus touchées par les points noirs 

Tout le monde pense immédiatement au nez et c’est tout à fait logique ! Les points noirs sont généralement localisés sur les zones les plus riches en sébum. Typiquement la zone T du visage : front, nez, menton. Il faut dire que c’est là où on les remarque le plus… Ils sont également très nombreux en haut du dos et dans les oreilles. Mais ce n’est pas une règle absolue. Les dermatologues constatent très souvent la présence de points noirs sur différents endroits du corps, en particulier là où la peau est plus épaisse.

Pourquoi ils reviennent toujours au même endroit ?

Comme leur localisation est liée à la densité de glandes sébacées, rien d’étonnant. Si vous avez essayé de le percer pour l’enlever, c’est encore plus normal : il reste sans doute des fragments de bouchon et le processus se répète. Le sébum et les résidus de peau morte finissent pas boucher à nouveau le même pore.

Points noirs : comment enlever les points noirs du visage ? 3
Points noirs : comment enlever les points noirs du visage ?

Les solutions qui marchent contre les points noirs

Même si le problème est ancien, il n’y a pas de fatalité si vous combinez les bons gestes avec un peu de patience.

Soyez inflexible sur le nettoyage

En cas de points noirs, l’hygiène est le premier geste de soin. Tout ce qui peut salir votre peau est susceptible de provoquer un point noir à terme. Maquillage ou pas, il faut se nettoyer le visage matin et soir, car l’air ambiant pollué est plein de résidus qui se déposent sur l’épiderme. Pour le reste, chacun sa routine, en privilégiant des produits hydratants, peu riches en gras, mais pas trop décapants non plus. Si vous luttez trop fortement contre le sébum, la peau risque de réagir en en fabriquant encore plus. Evitez donc le savon et préférez un gel moussant doux ou une eau micellaire pour peaux grasses.

Soyez vigilante sur les soins et le maquillage

Pour les soins comme pour le maquillage, choisissez toujours des produits portant la mention « non comédogène » qui signifie que le produit a été testé spécialement pour ne pas créer de comédons. Rappelez-vous aussi qu’une peau grasse a besoin d’hydratation, c’est-à-dire d’eau, pas de gras.

La question des gommages

Une exfoliation douce peut aider à éliminer les points noirs et à resserrer les pores en activant le renouvellement cellulaire. À condition de ne pas en abuser, sous peine d’une production accrue de sébum. A chacun de trouver le bon rythme et surtout le bon produit, qui aura une action kératolytique adaptée. Même les gommages doivent respecter l’équilibre cutané pour affiner le grain de peau et désincruster les comédons. Ciblez en priorité les zones les plus touchées.

A faire / à ne pas faire

Beaucoup d’idées fantaisistes circulent depuis des décennies sur les points noirs. Rappelez-vous qu’il n’y a pas de solution miracle sans effet boomerang, que la meilleure stratégie reste le bon sens et des soins spécialement formulés pour réduire les pores et les points noirs. Si le problème devient trop difficile à supporter, n’hésitez pas à consulter un dermatologue, votre médecin généraliste ou même votre pharmacien. 2 choses à retenir sur les points noirs.

Ne touchez pas vos points noirs !

Percer et triturer ses points noirs est sans doute très tentant, mais les manipulations ne font qu’aggraver le problème. D’abord, vos tentatives peuvent engendrer une cicatrice, qui sera bien pire que le comédon que vous vouliez faire disparaître… Ensuite, vous risquez d’ouvrir la porte aux bactéries. Elles vont rapidement se multiplier dans le comédon qui peut alors se transformer en gros bouton rouge.

Adoptez le bon mode de vie

Là encore, beaucoup d’idées reçues, notamment sur l’impact de l’alimentation sur les points noirs. A priori, rien n’a été établi scientifiquement pour les matières grasses. Manger gras n’aggrave pas la peau grasse, ni les points noirs, même si ce n’est recommandé pour la santé. En revanche, le sucre serait plus impliqué dans la formation des comédons et favoriserait la prolifération bactérienne. Mangez équilibré et pensez à boire 1,5 L d’eau par jour. Faites aussi du sport pour transpirer, car la peau est un organe de protection et d’élimination : la sueur contribue à éliminer le sébum.

Partagez